logocommeny
Imprimer

Éléments d'Histoire

Anciennes formes du nom
L'étymologie de Commeny est inconnue.
Dans le cartulaire de l'abbaye de Saint-Martin de Pontoise, il est fait mention de Commeny, vers 1085, sous le nom latin de Cumencio. Voici ce que dit dom Toussaint Duplessis, dans sa description du Vexin, au sujet de "Commeni": " Il paraît que ce n'est là qu'une manière plus douce de prononcer le nom de Col-menil, qui pourrait bien être l'ancien et le véritable nom de ce village"
Imprimer

Monographie

La monographie a été réalisée sur demande de l'Etat pour l'exposition Universelle de 1900. Tous les villages disposant d'une école devaient pour cette occasion, sous l'impulsion de l'intituteur, réaliser une "étude complète" du village, sous tous ses aspects, financiers, économiques, culturels...
Imprimer

La commune de Commeny

Superficie : 473 ha

Site et situation : COMMENY est situé sur le plateau du Vexin, entre la Vallée de Viosne et celle de l'Aubette, à 20 km de Pontoise et 50 km de Paris.
Imprimer

Aspect du village dans les années 1970

COMMENY est un village à vocation essentiellement agricole, les constructions sont groupées le long de la grande rue et encadrées par les fermes qui se trouvent, elles, situées à la périphérie de l'agglomération.
Seuls la ferme St-Jacques (1624) et le château (1746), d'ailleurs proches l'un de l'autre, étaient construits au sud du village, légèrement en dehors.
Qu'est-ce qui fait l'architecture d'un village, son caractère ? C'est en fait un composé de :

- l'implantation du village et de ses constructions
- l'architecture des constructions
- les matériaux employés.

L'altération d'une seule de ces parties détruit l'ensemble.


Les caractéristiques de l'espace bâti du Vexin se retrouvent pratiquement à l'état pur à COMMENY :
  • L'habitat est du type groupé et continu : le village présente l'aspect d'un village rural où toute la vie semble tournée vers l'intérieur et non vers la rue. De là, l'importance des clôtures, des murs sans ouverture, comme dans beaucoup de villages du Vexin français.
  • Le village compte quatre exploitations agricoles. Elles présentent toutes la forme d'un quadrilatère, fermé sur l'extérieur, c'est le type à "cour fermée" ouvrant par une porte charretière, et où on trouve côte à côte la maison d'habitation, les écuries, les étables, la bergerie, des remises et de grands greniers. Ce type de construction a été qualifié de forteresse rurale.
  • De nombreuses maisons sont d'anciennes petites fermes, également du type à cour fermée, mais dont l'ensemble des bâtiments ne couvre que 200 à 300 m².
  • Dans certains cas les divisions de ces constructions ont fait que les bâtiments d'exploitation ont été transformés en habitations et la cour fermée est devenue une cour commune ou une impasse.
  • D'autres, les maisons des manouvriers (un manouvrier était un tout petit propriétaire qui s'assurait un complément de ressources en allant travailler épisodiquement chez le gros fermier) sont très petites en bordure de rue : un rez-de-chaussée, l'étage n'étant qu'un grenier.
  • Quelques "maisons bourgeoises" qui datent du XIXème .

Tous ces différents types de maisons sont liés par des murs de pierre.

  • Murs de pierre qui non seulement préservent l'intimité, mais qui aussi protègent du vent dominant : le vent d'Ouest.
  • Les jardins sont clos de murs de pierre aussi, afin de créer un "micro climat". De plus, ils sont presque tous regroupés à l'Est du village, afin d'être encore mieux protégés du vent par l'ensemble des maisons.
0n peut dire dans les années 70 que COMMENY était un village vexinois presque à l'état pur, encore assez solidement lié au terroir : aucun "Grand Axe" de circulation ne traversant le village, il a pu échapper ces dernières années à la "modernisation à tout prix et garder une bonne partie de son aspect traditionnel.
Durant les vingt dernières années, le village s'est agrandi :
  • La commune a établi un petit lotissement (9 maisons)
  • Quelques terrains privés ont été vendus pour des constructions
  • Quelques maisons anciennes ont été achetées et restaurées.
Dans l'ensemble, le village a peu changé au cours des années. Cependant, on peut remarquer deux modifications importantes : Le château, qui existait au cadastre de 1831, a été morcelé en 3 parcelles distinctes.


Les mares, il en existait quatre, n'avaient plus raison d'être depuis la disparition des animaux (surtout les chevaux). Une seule subsiste à l'ouest du village, entretenue par la DDE, et récupère les eaux de pluie venant de la plaine.

L'aire de jeux, située dans la grande rue, derrière l'abri-bus, continue à être nommée "la mare", alors qu'il s'agit d'une place gazonnée et plantée d'arbres. C'est ainsi que les enfants de Commeny vont jouer "sur la mare".

Publications